6 secrets pour rendre votre contenu visuel remarquable

6 secrets pour rendre votre contenu visuel remarquable

900 500 SlidePro

Vous savez bien que pour être interpelé, le spectateur doit tomber sur un contenu visuel de qualité et qui lui parle. Mais qu’est-ce que la qualité, quand on parle d’image ? Comment attirer l’attention de son auditoire ? Continuez à lire cet article de l’agence PowerPoint SlidePro, et vous découvrirez les 6 secrets d’une image qui captive son auditoire.

« Une seule image vaut mieux qu’un millier de mots »

Nous connaissons tous ce vieil adage. Nous savons tous que les profils Facebook les plus regardés sont ceux qui contiennent des images, et nous savons que les images sont plus faciles à appréhender que le texte. Nous nous concentrerons donc ici sur les photos.

Toutes les images ne sont pas égales à nos yeux. Certaines sont plus parlantes que d’autres ou retiennent plus notre attention. Les algorithmes de Facebook à ce sujet sont évidents : certaines images sont plus « parlantes » que d’autres. Peut être que si certaines d’entres elles valent un millier de mots, d’autres en valent 10 000 ? Vaste débat…

Il est évident que certaines images, au milieu de toutes les autres, nous retiennent, nous captivent, et provoquent en nous des réactions viscérales. Cela reste du domaine de l’indéfinissable, mais que dire à part que ces images évoquent pour nous la « beauté » ?

Or, qu’est-ce que la beauté ? Peut-on vraiment la définir et la créer ?

Le nombre d’or

La beauté fascine depuis des milliers d’année. Définir un concept aussi abstrait peut sembler impossible, voir stupide, mais depuis les débuts de l’humanité, des artistes, des mathématiciens, des philosophes s’y sont essayé. Un consensus existe autour d’une proportion retrouvée partout dans la nature comme dans le corps humain.

En général, plus les choses sont proches de cette proportion, plus elles nous sont agréables. Elles nous semblent connues, familières, et cette proportion est une proportion instinctive, primitive, qui parle donc à notre être le plus profond. Nous pouvons déduire la simple expression : proportion = familiarité = beauté.

Juste un peu de maths (Promis, ça ne sera pas long) en introduction. Cette proportion, appelée « nombre d’or » par les savants s’exprime en algèbre, selon des nombres a et b, sachant que a > b > 0.

nombre d'or

Ci-dessous, la lettre grecque phi représente la valeur du nombre d’or.

valeur nombre d'or

Et voilà : 1,618 est le nombre d’or ! Bon, de le savoir ne vous aide pas encore à réaliser vos images, mais nous nous intéresserons avant tout à la proportion du nombre d’or entre a et b : elle doit être la même que la proportion de la somme par rapport au plus grand des deux nombres. En voici une illustration algébrique :

proportion nombre d'or

a + b est à a ce que a est à b.

Cette proportion est reprise dans la suite de Fibonacci (1, 1, 2, 3, 5, 8, 13…). Chaque nombre y est la somme des deux nombres précédents. Cette suite est de façon usuelle représentée sous la forme suivante, en carrés imbriqués de façon géométrique :

suite Fibonacci

Si cette proportion peut se retrouver dans la nature, à quoi ressemble-t-elle ? Elle peut prendre la forme d’une spirale logarithmique, sur le modèle des carrés de Fibonacci. Voici la coquille d’un nautilus dont la structure en spirale est évidente :

coquillage fibonacci

 

Nous sommes programmés, conditionnés pour aimer cette séquence. Nous n’en avons qu’une intuition, l’évidence mathématique étant largement inconsciente, mais nous nous en sommes servis dans de multiples domaines depuis des millénaires comme l’architecture, la peinture, et la musique.

Vous pouvez observer ci-dessous la spirale de Fibonacci appliquée à la Joconde. Il semblerait que Léonard de Vinci, parmi d’autres grands artistes, se soit servi du nombre d’or comme d’une base à l’élaboration de ses toiles. Vous pouvez remarquer que le centre de la spirale correspond au nez de Mona Lisa. Le regard est immanquablement attiré par ce centre.

joconde nombre d'or

Vous aussi, vous pouvez donc utiliser cette spirale de Fibonacci pour composer vos images. Cette spirale crée une route que vont naturellement suivre les yeux, en finissant par le point central. Vous pouvez donc vous en servir pour créer l’équilibre ou le déséquilibre, en lien avec le but de votre image.

Cette façon de procéder permet à votre image d’attirer « naturellement » le spectateur. La spirale créant naturellement l’harmonie et le plaisir, les yeux ne font pas l’effort de chercher et de lire votre image, la réaction est immédiate : ils la voient.

Cependant, la spirale de Fibonacci est certes un concept intéressant, mais elle semble complexe d’utilisation comme outil immédiat. Comble du bonheur, on a inventé l’outil pratique équivalent : La « grille phi » est faite pour vous !

 La Grille Phi

La Grille Phi reproduit de façon simplifiée les proportions du nombre d’or par une grille de 3 lignes et 3 colonnes à 1 : 1/1.618 : 1. Chacune des quatre intersections est utilisée comme un point central qui peut nous aider à prendre la photo ou à construire l’image.

Voici la Grille Phi placée sur une photo. Vous pouvez remarquer l’équilibre créé par la ligne d’horizon qui suit la ligne du haut, par le vignoble placé dans la partie centrale, et par le soleil, en haut à droite, qui projette des ombres jusqu’en bas à gauche.

grille phi photo

La Grille Phi est donc un outil très utile qui vous permettra d’utiliser le nombre d’or de façon pragmatique et quotidienne, afin de créer des images qui attirent l’œil là où vous le souhaitez.

La Grille Phi peut toutefois être encore un concept trop pointu qui peut ne pas convenir à tout le monde : elle requiert les bons outils et une bonne appréciation des équilibres à respecter. C’est là qu’entre en scène le principe le plus populaire en photographie : la « règle des tiers ».

La règle des tiers

La règle des tiers est un outil très simple pour créer un contenu équilibré, et donc attirant et lisible. Il s’agit d’un raccourci de la proportion du nombre d’or, bien connu des photographes : la proportion à respecter ne sera plus d’1/1.618, mais d’une grille séparant l’image en 9 parts égales, trois tiers à l’horizontale et trois tiers à la verticale.

Certains vous diront que la grille selon la règle des tiers fournit un résultat plus artificiel et donc moins naturel que la Grille Phi, mais son principe est tout de même largement accepté et défendu par de nombreux photographes.

Dans le cas de la règle des tiers, vous utilisez les lignes guides et les points d’intersection pour équilibrer votre image. Sur la photo ci-dessous, l’horizon suit la ligne du haut, l’océan prend place au centre et la plage figure dans la partie basse. Quand à la femme sur laquelle le spectateur doit se concentrer, elle est alignée directement sur la ligne de droite.

grille tiers photo

Les grilles et les cadres

Toutes les images ne se placeront pas aisément sur les grilles définies par le nombre d’or. Si vous travaillez avec d’autres supports qu’une image pure, comme l’infographie, le texte, un groupe d’image, peut-être sera-t-il plus facile et logique d’utiliser des grilles et des cadres. Il ne s’agit pas là de respecter une proportion comme dans la Grille Phi, mais d’utiliser une trame définie.

Les grilles et cadres offrent une alternative intéressante pour placer plusieurs images et du texte de façon à les mettre en valeur. L’image ci-dessous illustre parfaitement ce principe :

grille photos

Il est donc absolument essentiel d’équilibrer vos images et de les mettre en valeur à l’aide de grilles. Une fois ce but atteint, la plus grande partie du travail est fait : vous attirez l’œil des spectateurs.

Racontez une histoire

Une image vaut mieux qu’un millier de mots, n’est-ce pas ? Vous n’aurez que quelques secondes, sur les réseaux sociaux où la concurrence fait rage et où chacun souhaite être vu, pour raconter une histoire à l’aide de votre image, et donc éveiller l’émotion du spectateur. Car qui dit susciter l’émotion dit retenir l’attention.

 

A quelle émotion faites-vous appel ? Est-ce l’amour, la sécurité, la liberté, la faim ? Si votre lectorat réagit viscéralement à votre image, vous établissez à coup sûr le lien. Cette émotion viscérale fera écho chez lui à des souvenirs plus anciens et vous permet donc de pénétrer dans sa vie la plus intime. Vous faites désormais partie de son histoire.

 

La plupart du temps, le spectateur ne remarque rien de ce mécanisme. Tout simplement, l’image suscite en lui une émotion qui lui fait revivre des souvenirs plus anciens, et il y associe votre marque.

 

Que vous raconte l’image ci-dessous ? Que ressentez-vous ?

 

 

Demandez-vous quelle histoire bouleversante votre marque essaie de raconter. Vous devez saisir le message de votre marque, les émotions qui y sont associées, et faire passer ces émotions dans vos images.

 

Si vous voulez savoir quelles émotions suscitent le plus grand nombre de vues et de partages sur les réseaux sociaux, vous pouvez consulter « The Emotions That Make The Images Go Viral », qui est une étude menée par Fractl sur l’attitude émotionnelle.

Restez cohérent

 

L’histoire que vous allez raconter doit donc garder une cohérence, et rester cohérente avec tout votre contenu visuel. En clair, chaque image utilisée et mise en ligne doit faire ressurgir la même émotion et donc la même complicité avec le spectateur. Votre marque est au cœur de cette histoire : elle sera donc reconnaissable entre toutes.

 

  • Choisissez une palette de couleur. Il s’agit des couleurs de votre marque. Ces couleurs seront votre personnalité, et elles doivent évoquer les émotions que vous avez choisies de susciter. Une palette bien définie vous permettra d’être immédiatement reconnu. Vous devrez vous en servir dans chaque image, soit dans l’image, soit en rappel avec un cadre ou d’autres éléments visuels.
  • Optez pour une police de caractère. Dans la même ligne que le choix des couleurs, vous opterez pour une identité à travers l’écriture. La typographie est un art à part entière et il y a une variété infinie de polices à votre disposition. Choisissez la calligraphie qui vous caractérise, en cohérence avec l’image de votre marque. C’est aussi cet élément qui créera votre identité, et le fait que vous soyez instinctivement reconnaissable.
  • Mettez vous aux filtres photo. Y avez-vous seulement pensé ? Vous avez sûrement déjà votre propre police de caractère et vos propres couleurs, mais le filtre vous aidera aussi à porter l’identité de votre marque dans vos images, sur tous les médias. Là aussi, nous parlons de sentiments et d’instincts. Un filtre peut instaurer une ambiance vieille école, ou au contraire quelque chose de très vif et novateur. Quelle est l’humeur que vous souhaitez transmettre ? L’histoire de votre marque peut être racontée également par ce biais.

 

The Logo Company a fait un travail titanesque en démontrant quelles marques ont choisi quelle couleur et quelle typographie et pourquoi. Il est étonnant de découvrir comment ces marques se sont appropriées ces éléments afin de fonder leur identité, et à quel point elles sont aisément reconnaissables.

 

guide des émotions couleurs

 

Nous sommes là pour vous

 

Il est temps maintenant d’appliquer tout ce dont nous avons parlé. Prenez vos outils et lancez-vous ! Si vous avez besoin d’aide, nous pouvons vous guider.

 

A votre tour d’en mettre plein la vue !

 

En résumé :

  1. Utilisez vos grilles et le nombre d’or
  2. Racontez une histoire
  3. Créez votre identité via vos couleurs, votre typographie, vos filtres

 

Le but étant de susciter une émotion viscérale que le spectateur associera à votre marque.

Bientôt, on viendra vous demander le secret de vos images si réussies…

 

Laisser un commentaire

    SlidePro – Agence PowerPoint et création de plaquette commerciale

    Horaires : 09:00 – 19:00
    Adresse : 8 rue Lemercier – 75017 Paris
    Téléphone : +33(0)9.75.18.91.99



    Artisan de Slides depuis PowerPoint 2007

    CHAQUE SLIDE

    COMPTE

    css.php