11 façons de penser comme un designer qui pourront vous être utiles

11 façons de penser comme un designer qui pourront vous être utiles

6000 4000 SlidePro

Le design et les designers ne sont pas des sujets auxquels la plupart des gens pense régulièrement. Et très peu de gens se considèrent eux-mêmes comme designers. Pourtant, tout le monde pourrait bénéficier des enseignements tirés de la manière de penser des designers. Enseignants, étudiants, professionnels de toutes catégories y compris les plus spécialisées (médecins, chercheurs, ingénieurs…) : tous peuvent potentiellement s’inspirer des professionnels du design pour améliorer la façon dont ils travaillent eux-mêmes.

Nous vous présentons ici 11 façons de penser et de travailler propres aux designers, mais qui peuvent aussi être très utiles dans d’autres domaines et professions. Certaines vont même au-delà d’une approche purement professionnelle, et sont presque des éléments de philosophie.

1. Acceptez les contraintes

Les contraintes et les limites que nous rencontrons sont nos meilleures alliées : elles nous poussent à nous montrer encore plus créatifs et à trouver des solutions ingénieuses qui ne verraient autrement jamais le jour. Pour citer Thomas Stearns Eliot : « forcée à fonctionner dans un cadre strict, l’imagination tourne à plein régime, et produit ainsi ses idées les plus riches. Sans aucune contrainte, le travail risque de s’éparpiller ». Inutile donc de vous désoler des contraintes de temps, d’argent et de ressources. Si vous faites face à un problème, il vous faut trouver un moyen de le résoudre avec les ressources limitées que vous possédez.

2. Exercez-vous à la sobriété

Créer quelque chose de compliqué est à la portée de n’importe qui. A l’inverse, il faut une réelle discipline et une forte volonté pour arriver à faire simple, à décider quoi garder et quoi exclure. Le génie en design se trouve souvent dans ce que l’on omet ou enlève au dernier moment, plus que dans ce que l’on garde ou inclut.

3. Mettez-vous dans la peau d’un débutant

Un expert ne verra souvent qu’un nombre limité de possibilités quand un débutant aura une approche beaucoup plus ouverte et libérée. Les designers savent à quel point il est important de prendre des risques, surtout lors de la phase d’exploration d’un problème. Ils n’ont pas peur de rompre avec les conventions. Les meilleurs designers sont ouverts d’esprit et acceptent l’ambiguïté qui peut exister au début du processus : c’est là que les plus grandes découvertes sont faites.

4. Laissez votre ego à la porte

Il ne s’agit pas de vous, il s’agit d’eux : votre public, vos clients, vos patients, vos étudiants, etc. Il vous faut regarder le problème de leur point de vue, vous mettre dans leurs chaussures. Ce n’est pas chose facile, et cela requiert une bonne dose d’empathie. L’empathie est sans doute l’une des soft skills (compétences non techniques) les plus sous-évaluées. Travaillez donc votre empathie : elle pourra faire la différence pour vous permette de comprendre parfaitement un problème.

5. Concentrez-vous sur l’expérience du design…

…et pas sur le design lui-même. L’important ce n’est pas l’objet, c’est l’expérience de l’objet. Cette façon de penser est fortement liée au point précédent (l’ego). Mettez-vous dans les chaussures des « utilisateurs » pour savoir comment les gens vont interagir avec votre solution. Le design agit en partie avec et sur les émotions, ne négligez donc pas l’impact émotionnel de vos solutions.

6. Devenez un excellent narrateur

Bien souvent, ce n’est pas tant la solution elle-même qui est importante, que la façon de la présenter et de la raconter. Ce point est encore une fois lié au point précédant sur l’expérience du design. Quelle est la signification de la solution ? Entraînez-vous à illustrer la signification d’une solution de manière verbale et visuelle. Commencez par le point de vue général, puis zoomez sur un détail, reprenez de la hauteur pour remettre les choses en contexte puis zoomez à nouveau sur un autre détail, et ainsi de suite.

7. Pensez communication, pas décoration

Le design – y compris le graphisme – ne consiste pas à rendre les choses plus belles. Le design ne s’occupe pas seulement de l’aspect esthétique des choses, même si cet aspect est important. Le design cherche, avant toute chose, à résoudre un problème ou à améliorer une situation existante. Faire du design n’est pas faire de l’art, même s’il y a une composante artistique dans le design.

8. Focalisez-vous sur les idées, pas sur les outils

Les outils sont utiles et même nécessaires, mais ils vont et viennent au rythme des nouveaux outils plus perfectionnés qu’on continue d’inventer. Mieux vaut donc vous focaliser sur les idées. Alors que la plupart des outils ne durent qu’un temps, le meilleur d’entre eux reste peut-être tout simplement un carnet de notes et un crayon. Cet outil est bien souvent le plus utile, surtout au début de la réflexion, parce qu’il permet l’approche la plus directe. Au début du processus, tenez-vous en à des outils simples, et concentrez-vous sur les idées.

9. Clarifiez vos objectifs

Le design n’a rien d’accidentel : tout découle de choix et d’objectifs. Le design est un processus. L’utilisateur final ne se rendra pas compte, la plupart du temps, du design de l’objet, et souvent il n’y pensera même pas. Et pour cause : l’objet fonctionne comme il doit fonctionner, sans problème. Mais cette facilité d’usage ou de compréhension aura été longuement pensée et mise au point au cours du processus et des décisions qui auront été prises.

10. Aiguisez votre vision et votre curiosité et apprenez de votre environnement

Les bons designers sont aussi de très bons observateurs. Ils sont capables d’avoir une vision globale tout en sachant repérer les moindres détails du monde qui les entoure. L’être humain recherche instinctivement des schémas. Ayez conscience de cette tendance en vous-même et chez les autres. Le design est un processus qui utilise l’ensemble de votre cerveau et de vos compétences : créativité, sens pratique, raisonnement, analyse, empathie, passion… Exercez-vous à toutes ces aptitudes.

11. Apprenez toutes les règles, mais aussi quand et pourquoi les renverser

Au fil des siècles, nos prédécesseurs ont mis en place des règles de conduite utiles et nécessaires. On les appelle lois ou règles, et il faut les connaître. Mais en design, à l’inverse de certains autres domaines, il faut parfois aussi savoir renverser les règles, dès lors que l’on sait quelle règle on renverse, et pour quelle raison.

Laisser un commentaire

    SlidePro – Agence PowerPoint et création de plaquette commerciale

    Horaires : 09:00 – 19:00
    Adresse : 8 rue Lemercier – 75017 Paris
    Téléphone : +33(0)9.75.18.91.99



    Artisan de Slides depuis PowerPoint 2007

    CHAQUE SLIDE

    COMPTE

    css.php